SLAM 2012

SLAM 2012
Who's Who Art interrnational

mardi 2 septembre 2008

L’être délogé




« La vie, peu à peu, nous déloge de partout. »


« Vivre, c’est jouer aux quatre coins avec ses angoisses. »
Jean Rostand

Vous n’avez rien à déclarer ?

« Quand quelqu’un est mort, il faut rire.
Si on ne rit pas, on l’enterre deux fois plus. »


Darry Cowl

« Je n’ai pas trouvé le sommeil en venant ici ; j’ai seulement trouvé, pour entourer mon insomnie, d’autres voix et d’autres images. »

Gaëtan Picon
« Quelqu’un » - 12/02/1934

Vision en plongée





« L’art s’adresse à l’esprit et non pas aux yeux.
C’est sous cet angle qui a toujours été considéré par les sociétés « primitives » et elles sont dans le vrai.
L’art est un langage : instrument de connaissance et instrument de communication. »


Jean Dubuffet - 1951

Gros grain de sel




Auto-portrait du poète

Etant une montagne à forme humaine, au fond
Du gouffre, où l’ombre avec les pierres me confond
Vu que j’ai l’air d’un bloc, d’une tour, d’un décombre,
Et que je fus taillé dans l’énormité sombre,
Je passe pour stupide…

« Un poète est un monde enfermé dans un homme. »

Victor Hugo


Je me délivre de mes démons / qui, insolites dans leurs voyages / galopent comme des nuages / à la queue leu-leu, munis / de palettes, de pinceaux / et de lanternes en bouche bée. / Je jette l’ancre au mille recoins / de leurs jardins secrets. / Et, en suivant leurs vagues, / C’est mon esprit qui divague.

xavier maitre

La nature et l’homme




Si un arbre ne peut vivre selon sa nature, il dépérit ; un homme de même.

David Henry Thoreau (1817-1862)

Je m’évase



«Plutôt mourir debout que de vivre à genoux »

Albert Camus

#

« Regardez bien […] et apprenez, si vous le pouvez, le secret de sauver par le talent le dégoût de certaines natures. »

Diderot Salon de 1763

Baignade interdite - Version 1



« Ainsi la lumière s’éteint / l’âme chancelle / sous les terribles coups / j’erre à travers ma vie / triste et égaré / visions / sur des lacs d’émeraude / gigantesques bastions / de rochers surplombants / […] Gouffre / sombre et menaçant / où le cri se précipite et se / perd en rebondissant / sombre et terrible / dans la profondeur inconnue / rugit sinistre de terreur / … Dans le gouffre spectral et immobile / deux aigles / Un cri et sinistre / qui rend le silence plus profond / plus glacial encore que la terreur. »

Mario Sironi
Maledizione (~ 1930)

lundi 1 septembre 2008

Dear Joseph A.



« On n’apprend rien simplement en lisant des livres. On n’apprend qu’en recevant des coups, lorsque, après avoir fait des efforts, on connaît le succès ou l’insuccès. »

Swami Prajnanpad (1891-1974)

La main parapluie



La plus belle chose que nous pouvons avoir est le mystérieux. C’est la source de tout art et de toute sciences véritables. Celui qui est étranger à ce sentiment, qui ne peut plus s’arrêter pour s’interroger et rester captivé d’admiration, est mort à peu de choses près. Ses yeux sont fermés.

Albert Einstein (1879-1955)

Une chouette capote







« …Vents, ondes, flammes,
Arbres, roseaux, rochers, tout vit ! Tout est plein d’âmes. »
(La Bouche d’ombre)



Le poète est « l’homme des utopies,
Les pieds ici, les yeux ailleurs. »

Victor Hugo (1802-1885)

L’autre dimension



L’autre dimension des choses, nous la connaissons soit par la mort, qui est une nouvelle naissance, soit par l ‘émerveillement, qui est aussi une naissance, soit enfin par l’ouverture mystique , qui est peut-être la plus grande ouverture humaine.

Rûmi (1207-1273)

Au manège des images



… «l’inimaginable magie du manège des images, des visages et des mirages de la vie… »

Jacques Prévert


«C’est l’être humain qui m’intéresse.
Son visage est la création suprême de la nature. »

Amadeo Modigliani

Question de vie et de mort



« Sur le grand chemin de la vie, je suis inquiet. Je me pose des montagnes de questions. J’ai peur de ce qui va se passer. Et toi, tu es là et tu guides mes pas ! Tu marches toujours à mes côtés. Vraiment, si je te donne la main, tu me conduis, je ne crains rien ! »

© Xavier Maitre

« Y’a pas de bon vent quand on ne sait pas où l’on va .»

D. Rouxel Maxime Shadok

...L’Homme a ses seaux.



Il était une fois deux grenouilles qui étaient tombées dans un seau de crème.
La première accepta son sort et se noya.
La deuxième voyait les choses d’un autre œil. Elle se débattit tant et si bien que la crème se transforma en beurre et qu’elle put enfin sortir du seau.


Roger von oech
Les deux grenouilles

...La Montagne a ses cimes...



L’ambition, l’avarice, l’amour, la haine
Tiennent comme un forçat son esprit à sa chaîne.


Nicolas Boileau

Au Vague à l’âme de l’Océan...



L’échec n’est pas de rater la cible, mais de viser trop bas.

Vous ne pouvez découvrir de nouveaux océans

à moins d’avoir le courage de quitter la rive.

Sandra Cusack, Ph.D.
Wendy Thompson, M.A.

Maintenir un esprit sain

Au Mont d’estain



La destinée dirige une moitié de la vie de chaque homme

et son caractère

l’autre moitié.

Alfred de Vigny

Décrocher la lune



L’inquiétude est la servante de la créativité.

Chuck Jones

Mystère et corde



C’est vers l’Intérieur que mène la voie mystérieuse.

Novalis

La fée : L’action



La créativité est toujours là. Elle est là où on l’a laissée. Nous attendons l’inspiration pour agir mais c’est le contraire qui arrive. Il faut d’abord passer à l’action. Ensuite vient l’inspiration.

Sark

Heureux hasard



La créativité est aussi essentielle pour survivre que l’est le souffle.

Tony Buzan

Nos pas – Version 1



Il faut garder la forme. A l’age de 60 ans, ma grand-mère marchait 5 kilomètres par jour. Elle a maintenant 97 ans et nous ne savons pas où elle est rendue !

Ellen DeGeneres

Nos pas – Version 2



« Une forêt jaune que je traversai
Quand à deux routes j’arrivai
Je suis resté longtemps à regarder
L’autre route se perdre au loin
Avant de choisir mon chemin

Je raconterai ceci en soupirant
Au fond de la forêt, il y longtemps
Deux routes croisèrent mon chemin
Je pris celle que je connaissais le moins
Et cela a changé mon destin »

Robert Gros
La route inconnue

Plonger dans la profondeur



« Il est si rare de croiser un homme qui choie une pensée noble dans son esprit, qui soit indépendant du travail de ses mains. Derrière les affaires de chaque homme, il devrait y avoir un niveau de sérénité et d’industrie que rien ne vient troubler, tout comme au sein du récif qui entoure un atoll corallien. Il y a toujours une étendue d’eau calme où les dépôts s’accumulent jusqu’à l’élever au dessus de la surface de la mer. »

Henry David Thoreau La moelle de la vie

Lou Reed





Tout ce que l’on fait par amour


prend de la beauté


de la grandeur.


Lou Reed